Zoom sur le coaching

Coaching professionnel

Coach professionnel

Le coach professionnel :

  • S’adresse à des personnes dans leur environnement professionnel, tout en portant son attention au développement professionnel et personnel du bénéficiaire du coaching
  • Accompagne le bénéficiaire du coaching dans la construction de ses propres solutions, pour atteindre ses objectifs professionnels, ou auxquels il souscrit
  • Aide le bénéficiaire du coaching à élaborer une pensée critique et constructive, dans l’objectif d’exercer sa mission professionnelle avec plus de sérénité, de confort et donc d’efficacité

Ainsi, le coach professionnel accompagne-t-il le bénéficiaire du coaching dans la démarche de changement que celui-ci désire opérer, pour des demandes de changement d’ordres divers :

  • Prise de poste intégrant de nouvelles missions/responsabilités, un nouveau périmètre d’action
  • Développement du leadership et des fonctions managériales
  • Accompagnement de la performance individuelle
  • Résolution de dysfonctionnements dans les équipes et développement de la cohésion,
  • Évolutions stratégiques
  • Reconversion / Transition professionnelle

Coach professionnel
Choisir un coach professionnel

Comment choisir son coach ?

La connaissance des entreprises/organisations, la formation initiale et continue, la supervision et le travail sur soi sont les piliers de la construction de l’identité professionnelle du coach.

  • Expérience des entreprises/organisations : tout coach doit pouvoir comprendre les enjeux et appréhender la culture des entreprises au sein desquelles il intervient, sans toutefois se positionner sur l’expertise du bénéficiaire du coaching.

     

  • Formation : elle se déroule sur plusieurs mois, à raison d’une vingtaine de jours par exemple, répartis sur une année, et permet de travailler les axes fondamentaux du coaching (posture, déontologie, modalités de mise en œuvre, référentiels théoriques et pratiques).

     

  • Supervision : elle permet au coach d’analyser et de travailler sa pratique professionnelle avec le soutien d’un coach plus expérimenté.

     

  • Travail sur soi : le principal outil de travail du coach reste sa propre personne, la posture du coach nécessite donc qu’il se connaisse pour identifier la nature de son rapport à l’autre, prendre conscience de ses limites et éviter des écueils dans sa pratique.
  • Déontologie : le coaching suppose le strict respect d’un cadre déontologique comprenant, entre autres, un engagement de confidentialité.

En quoi consiste l’intervention du coach en entreprise ?

L’exercice du coaching professionnel obéit à des règles de procédures précises, dont la signature d’un contrat :

  • Bipartite : signé entre le client et le coach
  • Tripartite : signé entre le salarié, le N+1 et/ou le DRH et le coach. 

Le coach se porte donc garant du cadre de travail qu’il propose au coaché.

règles de procédures coaching